Le principe du tri compostage consiste à traiter les déchets ménagers résiduels collectés auprès des administrés, en extrayant le maximum de matière organique.
Cette technique ne nécessite pas la mise en place d'une collecte séparative de la fraction fermentes cible.
En revanche, la partie fermentation/maturation peut s'effectuer avec ou sans mélange de végétaux broyés, les résultats obtenus en terme de qualité de composts étant pratiquement identiques.

La règlementation devenant de plus en plus restrictive en ce qui concerne les indésirables, les collectivités s'obligent à mettre en œuvre les techniques de tri-compostage les plus performantes. L'objectif premier étant de produire un compost de grande qualité agronomique conforme à minima à la norme NFU 44-051.