Fonctionnement

Les 26 et 27 Mai, la FNCC réunissait son conseil d’administration dans les locaux du SMICTOM d’ALSACE CENTRALE à SCHERWILLER, pour évoquer l’ensemble des préoccupations qui agite la filière de tri-compostage depuis la parution de la Loi de Transition énergétique.

 27 personnes représentant 12 collectivités membres, se sont donc retrouvées avec plaisir pour partager des moments de travail mais également de convivialité grâce à l'accueil chaleureux de Jean-Luc PATRIS (DGS) et Jean-Pierre PIELA (Président).

 

Seule ombre au tableau, l'absence inopinée de 2 collectivités pour causes de difficulté de déplacement.

 

 L’après-midi du 26 était consacrée à la visite de l’UVO de Scherwiller qui a connu une forte modernisation de ses outils en 2012. Les échanges techniques ont été nombreux et instructifs, permettant à chacun de comparer ses procédés et en extraire ce qu’il y avait de mieux pour assurer la qualité des composts.

FNCC1 réduit

La fin de soirée s’est déroulée dans la convivialité autour d’une table et un excellent repas composé de spécialités alsaciennes et offert par notre collectivité hôte.

repas 26          repas 2 26

 

 

La matinée du 27 fut plus studieuse et a permis à tous d’exprimer son sentiment sur les contraintes et attaques perpétuelles qui sont menées sans fondement sur la filière de tri-compostage.

FNCC4 rduit              FNCC2 reduit

 

 

Parmi les différents points qui ont été abordés, certains ont plus particulièrement attiré l’attention.

 

Il s’agissait notamment :

 

  • Des évolutions européennes sur le règlement des matières fertilisantes et sur l’application des meilleures techniques disponibles qui vont imposer aux UVO des méthodes de traitement de l’air très couteuses en sus de ce qui est déjà installé actuellement.
  • Des conséquences de la Loi de transition énergétique et plus particulièrement
    • De l’interdiction de recevoir dans nos unités de la matière organique provenant des gros producteurs.
    • De la tentative de limiter la liste positive de la norme NF U44-051 aux seuls déchets en mélange, alors que nos unités sont en capacité de recevoir et valoriser une grande quantité de matière organique provenant des IAA.
    • De la suppression pure et simple des soutiens à la valorisation organique dans les projets de cahier des charges de la filière « emballages » et « papiers ».

 

Pour tous ces points le CA s’est prononcé unanimement pour une réaction officielle relayée par chaque collectivité membre, afin de faire valoir la complémentarité de la filière dans une vision de gestion globale et dynamique des déchets.


 

 

  • La finalisation du référentiel qualité aboutissant à l’obtention d’un label.
    Ce dernier sera rendu public à la rentrée et la phase de déploiement pourra débuter rapidement.
  • L’élaboration de la nouvelle Charte d’engagement des membres de la FNCC visant à promouvoir des règles de bonne conduite
  • Enfin l’organisation du prochain colloque qui se déroulera les 16 et 17 novembre dans l’Ille et Villaine, sur le thème de la qualité.

 

La conclusion portée par Jean-Pierre PIELA (président du Smictom Alsace centrale) et le président BLACHE a permis de constater que plus que jamais les membres de la FNCC étaient solidaires entre eux et prêt à défendre une filière qu’ils ont mûrement choisi.

Catégorie :