Fonctionnement

 

Pour sa première réunion de l’année, c’est le SYTRAD (syndicat de notre président) qui a accueilli les membres du Conseil d’Administration.

Hélas, les alertes météorologiques et l’organisation de la fête de la musique ont empêché quelques élus de pouvoir être présents ces jours-là.

Fidèle à la tradition, une visite d’une des 3 installations du SYTRAD a été organisée afin de faire le point sur les nouveautés techniques mises en place et pouvoir échanger, sans langue de bois, sur les difficultés ou les réussites des méthodes choisies.

CA1

Bien évidemment, la qualité du compost a été l’un des points le plus étudié par les participants.

CA2

Le lendemain, la session officielle du Conseil prenait diverses décisions importantes, pour le développement de la filière.

Préalablement, le président a souhaité accueillir, Maud qui assure désormais le secrétariat en lieu et place de Christine. Le président BLACHE a tenu à rendre hommage au travail fourni par cette dernière, pendant 10 ans, au service de la FNCC et l'assurer de toute sa gratitude.

En ce qui concerne les dossiers, après un rappel des actualités concernant la filière, le Conseil d’Administration s’est clairement prononcé :

  • En faveur d’une sortie du statut de déchets pour les composts normés produits dans une unité appliquant un système de gestion de la qualité.
    Le CA considère que cette démarche est cohérente avec le déploiement du référentiel TERROM.

  • Pour un maintien du périmètre actuel du Service Public de Gestion des Déchets (SPGD), alors que le ministère souhaiterait réduire celui-ci, sous prétexte de la mise en application du décret « 5 flux » (décret 2016-288 du 10 mars 2016).

  • Pour une défense de la norme NF U44-051 en refusant la modification de la liste des intrants de la catégorie 5 qui tendrait à exclure les ajouts de végétaux et produits agroalimentaires de nos UVO.

  • Pour une meilleure prise en compte des refus de procédés dans le cadre du développement des CSR.

  • Enfin, pour la diffusion la plus large possible des statistiques observées par le Délégué Général et qui prouve que l’ensemble des composts produits en 2016 représente un taux de conformité à la norme supérieur à 92%.

Le CA s’est également dit favorable à ce que chaque collectivité membre, prenne contact avec les parlementaires (souvent nouveaux) de son territoire, afin de leur faire découvrir la filière et permettre ainsi à ce que la vision négative du tri-compostage s’atténue.

Parallèlement, le président s’attachera à rencontrer les services du Cabinet du Ministre Hulot, pour remettre en perspective l’intérêt du maintien et du développement de la filière, dans une volonté d’atteinte des objectifs de valorisation matière et organique.

 

reunion

Catégorie :