Les résultats

Voici sous forme de graphique, les différents élement essentiels à observer sur la qualité des composts produits par les adhérents de la FNCC

AGRONOMIE.

MS et CsurN

Le taux de matière sèche donne la richesse du compost

Le rapport C/N permet de connaitre comment la plante va réagir aux apports (plus le taux est élevé et moins les composts ne créent de nitrates source de pollution.)

LES ELEMENT TRACES METALLIQUES

La norme identifie 9 ETM avec des seuils maximum. L'ensemble des analyses démontrent queles limites de ces éléments ne sont jamais dépassées.

 

 

etm17

Nota: pour faciliter la lecture il a été rapporté l'ensemble des seuils et des résultats sur une base 100.

LES IMPURETES

Vraisemblablement le matériaux le plus soumis à contreverse, car nous pouvons le considérer comme inerte, donc non dangereux pour les sols.

Selon le procédé choisi l'extraction du verre est plus ou moins efficace, comme le démontre le graphique ci-dessous. Quelques marges de progrès restent possibles, même si lameilleure manière de supprimer le verre de nos poubelles serait de réinstaller la consigne.

verre17

Si, dans l'absolu, le verre ne présente pas de danger pour les sols, il n'en est pas de même pour les plastiques.

plast17                        films17

Une attention particulière est donc portée sur ce matériau afin qu'il ne vienne pas polluer les composts. Son accumulation pouvant être néfaste pour les sols, c'est pourquoi, les taux admissibles sont très bas.

Grille de lecture:
a) La valeur maximale de l'échelle est le seuil à ne pas dépasser.

b) Nous parlons de quantité sur taux de matière séche, soit de mg par kilogramme

Néanmoins, en y regardant mieux, il est aisé de constater que les UVO arrivent à des performance plus qu'honorables, restant en dessous de 50% des seuils fixés par l'ensemble des acteurs de la filière des amendements organiques, à travers la Norme NFU 44-051.

Catégorie :