Fédération Nationale des Collectivités de Compostage

Associations

Vous trouverez ici les différents contacts que nous développons avec les associations qui œuvrent comme nous pour la défense de la valorisation organique (Amorce, Association Permanente des Chambres d'Agriculture, Méthéor...)

APCA 29/03/2010

Rencontre Association Permanente des Chambres d'Agriculture

Le 29 mars 2010                                                  Arnaud GOFFIER

 

L'intérêt de la rencontre résidait dans la compréhension de la position de l'APCA et dans l'explication de la démarche défendue par la FNCC.


En ce qui concerne l'APCA, Arnaud GOFFIER admet le durcissement du discours de l'assemblée notamment à cause d'un accroissement des contraintes environnementales qui frappent les agriculteurs. Le discours devient plus syndical.

Cela survient également à la suite de constat de terrain et plus particulièrement:

  • par le déclassement de terres après des épandages de compost de boues

  • par les problèmes de transfert vers le biogaz après utilisation de compost ménager

 

La position de l'assemblée sur les composts ménagers s'articule autour de la norme qu'ils jugent trop laxiste au niveau des inertes.

 

Après discussion, Arnaud GOFFIER admet que la qualité de produit donné par la norme entraîne un transfert de responsabilité vers l'agriculteur et que cela gêne l'APCA.

Il estime qu'il serait nécessaire de maintenir les contrôles comme dans les plans d'épandages, ce qui parait contradictoire car les produits sont parfois plus pollués que sous le régime de la norme.

 

Après avoir expliqué dans le détail la démarche de la FNCC, il est proposé de déterminer les points de rapprochement afin de travailler ensemble à une nette amélioration des compost et à une pérennisation de la filière. Il semble plus efficace de «contrôler la machine» plutôt que de la bloquer et de s'arcbouter sur une révision de la norme qui ne viendra pas avant 10 ans.

 

Les points de discussions:

A) La Charte Nationale:

Position tranchée de AG si la charte ne présente pas des critères de qualité.

La référence à la norme n'est pas garante à son sens d'un gage de résultats. Globalement l'AG ne bloquerait pas sur le principe de la charte mais sur le fond des objectifs.

Attend les résultats des études ADEME de fin d'année pour réviser sa position sur les compost issu de tri-compostage

 

B) Le suivi qualité:

Estime que le rendu racine n'est pas un bon procédé car il ouvre la porte à la livraison de produits de faible valeur.

Est favorable à un organisme indépendant de contrôle type MESE, (dont souvent les chambres sont pilotes) ou d'élargir leurs compétences aux composts.

 

Favorable à un label à condition qu'il soit délivré par un organisme indépendant.

 

C) La conférence départementale sur les composts:
Reste circonspect sur le bien-fondé d'un tel système
En revanche, est favorable aux expérimentations agronomiques en partenariat avec les chambres mais réclame un travail dès l'amont.

 

Globalement il semblerait que l'ACPA demande à être rassurée, prise en tenaille entre une évolution certaine de la base qui s'intéresse aux compost pour des raisons écologiques mais aussi économiques, et le discours national plus «anti-environnementaliste» car générateur de contraintes.