Résumé du colloque 2012

3° COLLOQUE de la FNCC

FERRIERES en BRIE , les 11 et 12 Octobre 2012

Thème : De la conception à l'exploitation : la réussite d'un projet.

Ce sont plus d'une centaine de personnes qui se sont retrouvées pour participer au 3° colloque de notre Fédération.

Le 11 octobre après midi,

La visite du tout nouveau centre de valorisation organique du SIETOM de Tournan en Brie a permis de découvrir une technologie nouvelle proposée par la société CONPOREC/HERA.

Les visites, très documentées ont démontré qu'avec la volonté de mettre les moyens adéquats dans une unité de tri-compostage, il était possible d'obtenir des outils de qualité et performants.

Le 12 octobre,

Dans un complexe adapté à ce type de manifestation, les auditeurs ont pu découvrir les dernières informations d'actualités et des résultats probants en matière de pérennisation de la filière de compostage.

Le premier atelier a fait le point sur l'avancement du dossier européen de sortie du statut de déchet pour les composts. Rien n'est gagné, même si des avancées significatives ont été enregistrées.

Ces éléments sont à relier au processus de modification de la norme française NFU 44051

Il a également permis de mesurer les opportunités des révisions des Plans départementaux de gestion des déchets pour conforter la filière tri-compostage.

La seconde partie de cet atelier était plus axée sur les résultats des expérimentations agronomiques développées par certaines collectivités.

Les suivis agronomiques réguliers démontrent de façon quasi certaine qu'aucun transfert de métaux lourds n'est constaté dans les plantes et les fruits à l'issu de 4 à 5 années d'épandage de compost normé.

L'atelier a également permis de comprendre l'utilité d'un partenariat avec les chambres d'agriculture afin d'accompagner les agriculteurs, très demandeur de matière organique naturelle pour maintenir une bonne qualité de leur sol.

Le second atelier s'est attaché à compiler les différentes actions indispensables à la bonne conduite d'un projet, même si cela passe par un partenariat public-privé.

L'aboutissement du CCTG sera vraisemblablement une étape importante pour les maitres d'ouvrage, s'ils n'oublient pas de suivre les conseils qui ont été dispensés par un représentant de maitre d'oeuvre.

Pour débuter l'après-midi, après s'être interrogé sur le devenir des refus, et plus particulièrement en tant que CSR, l'animateur de la Fédération a présenté les résultats provisoires de l'étude de valorisation des papiers qui a été effectuée en partenariat avec Ecofolio et Méthéor.

C'est ainsi que les auditeurs ont pu constater que le taux de valorisation des papiers dépassait régulièrement les 90%.

Enfin, le troisième atelier a essentiellement fait le lien de la qualité indispensable des composts pour pérenniser une filière encore fragile.

Une mise en perspective des recherches de l'INERIS entre les composts issu de bio-déchets collectés séparément et ceux produits par tri-compostage ont prouvé que ces derniers répondaient de manière très concrète aux exigences de qualité attendues par le monde agricole.

C'était le lien naturel qu'il fallait pour aborder la problématique de la labellisation , de ses inconvénients, mais également des formidables opportunités que cela peut offrir.

Ce colloque, riche en informations, s'est clôturé par les préconisations que développe notre Fédération pour renforcer la filière et la rendre incontournable aux institutions nationales ou européennes.